Toujours aussi prompts à tirer parti des tendances et événements émergents, les cybercriminels sont au rendez-vous de la crise sanitaire et du télétravail généralisé. Avec ce terrain propice, les escroqueries en ligne se multiplient et font régulièrement l’objet de mises au point de la part de la DGCCRF.

Voici les 4 arnaques les plus courantes à surveiller selon McAfee :

Les faux sites e-commerce :

Ces sites prétendent vendre les produits les plus recherchés comme les articles de nettoyage, les gels hydro-alcooliques ou les masques. Ils ont pour objectif de collecter des coordonnées bancaires contre la livraison de marchandise contrefaite…ou de rien du tout !

L’escroquerie à l’investissement :

Ici, les arnaqueurs se font passer pour de jeunes entreprises cherchant à lever des fonds pour fabriquer des équipements médicaux. D’autres font de la publicité pour de faux fonds spéculatifs qui garantissent des rendements élevés après la crise. Aussi belle soit la promesse, il faut toujours bien se renseigner avant d’investir.

Les remèdes miracle :

Urine de vache, dentifrice à base d’argent colloïdal… certains sites font la promotion des remèdes miracles les plus étonnants. La DGCCRF a rappelé le 20 avril 2020 qu’à date « toute présentation de produits (alimentaires ou non) affirmant protéger ou guérir du coronavirus relève de la pratique commerciale trompeuse ».

Les kits de test de dépistage :

A date, la DGCCRF n’a pas approuvé la vente ou la distribution de kits de dépistage à domicile et explique : « (…) aucun kit de dépistage ne peut donc être vendu sur Internet et envoyé par voie postale. Toute offre de dépistage semblant émaner des services de l’État est une arnaque pour obtenir vos données personnelles particulièrement vos coordonnées bancaires. »

Cela ne signifie pas que nous devons cesser nos achats en ligne, mais avec de nouvelles arnaques et cyberattaques tous les jours, alors voici les 7 règles de vigilance à adopter selon McAfee :

« Tout d’abord, il faut faire preuve de prudence lors de la réception d’un e-mail ou d’un SMS promotionnel provenant d’une source inconnue, surtout s’il semble trop beau pour être vrai, » explique Lam Son Nguyen, Partner Product Manager, Mobile and ISP chez McAfee. « Par ailleurs, nous conseillons fortement de fuir les sites e-commerce inconnus, même s’ils sont recommandés par un proche. Parmi les signaux d’alarme : les URL absurdes, les fautes d’orthographe et les pages web non professionnelles. L’utilisation d’une extension gratuite de navigation sécurisée peut aider à identifier ces sites frauduleux. »

• Protéger ses appareils mobiles avec une solution de sécurité.

• Utiliser un VPN (réseau privé virtuel) comme McAfee® Safe Connect qui chiffre les données lors de transactions sensibles et les protège des regards indiscrets du Web.

• L’utilisation d’un service de protection contre l’usurpation d’identité protège, détecte et corrige les tentatives de violations d’informations personnelles.

• Protéger ses achats en favorisant les sites commençant par « https» (-s pour « sécurisé ») plutôt que « http».

• Utiliser une suite de sécurité complète pour protéger tous ses appareils et comptes en ligne.





Source link

Write a comment:
*

Your email address will not be published.